“I realized that dressing bodies meant hiding their beauty, their truth”

French sculptor Sylvie Bourély started her professional career in the Fashion industry. Ever since she was a little girl, she enjoyed drawing models and creating fashionable outfits to wear. One day, after seeing Auguste Rodin’s sculptures everything changed: she realized that the female body had so much beauty and power on its own.

Sylvie is a self-taught sculptor who learned to create amazing figures with clay. She is very careful with proportions and uses math, patience, and observation as her main tools. When her hands touch the clay, she connects to it and creates with its feminine essence. Once she finishes a sculpture, it comes alive. Sylvie’s sculptures convey beauty and a very powerful energy.

“GOLDEN LADY 2” by Sylvie Bourély using Thea032  as a reference

In this Q&A, French sculptor Sylvie Bourély shares with PoseSpace how she got interested in sculpting, what is her favorite source of material, tells us about the process of making her work and more:

Can you tell us about your background and how you got interested in art?

I have always been interested in art because I was a fashion teacher before I became a sculptor. I drew fashion figures since I was a little girl, and as a teenager I made my own clothes from patterns and fabrics because dressing fashionable was too expensive. I admired the collections of Yves Saint Laurent, Christian Lacroix, Chantal Thomass, Jean Paul Gaultier…

What life experiences have influenced your work?

One day, I realized that dressing bodies meant hiding their beauty, their truth, and the day I saw Rodin’s sculptures for the first time I was fascinated by the power that they gave off: the torso of Adele—which I recreated 3 times—, The crouching woman, the danaïde, the Toilette of Venus…

I then started to shape women’s bodies, about fifteen years ago as a self-taught artist and without a model, leaving my imagination free before realizing the need to respect muscle proportions and volumes.

“KATARINA2” by Sylvie Bourély using Katarinak020 as a reference

Do you have a favorite source of material to create your sculptures?

I mainly work the clay, white fine chamotte clay. I have just entrusted one of my sculptures to a founder to make my first bronze by the end of April 2021. 

What do you think of PoseSpace.com? Do you have a favorite model?

It’s a wonderful tool that allows beginners and seasoned artists alike to create works in 2D, but especially in 3D when you do not have live models. While it is not a substitute for them, books on anatomy should be used to avoid distortions, maintain proportions, and know the skeleton and the location of the muscles…

I love all the models I have selected, but I adore Adhira and Théa, I recreated several of her poses. 

Why did you choose figurative art?

The human body, and in particular that of women, conceals such a vast field of possibilities… figurative art will never be supplanted by abstract art (that I also love but doesn’t move me as much).

“Perpetuelle” by Sylvie Bourély using Irinav030 as a reference

Which artist inspired you?

The reference sculptors are Rodin, Camille Claudel, Carpeaux, Cordier, Aristide Maillol, and more recently contemporary artists such as Paige Bradley, Yves Pires, Philippe Faraut, Luo Li Rong, Marie-Paule Deville-Chabrolle, Lorenzo Queen, Jago…

Can you tell us about the process of making your sculptures?

I start by extracting the front, back, left and right side views and put them to the same scale, then I determine a coefficient to define what will be the final height of my sculpture, and finally I measure all the dimensions on the body and on all views in order to respect the proportions.

I pin the views and also use the computer to view the volumes. Since I work without frames, I use props that I make to support the cantilevered parts and I wait until the clay has the right consistency to work it more finely. (See https://www.artmajeur.com/sylvie-bourely Galleries 4, 5, 6… stages of realization)

What advice would you give to beginner artists interested in sculpture?

To begin, it would be interesting to choose a model of which we only realize one part of the body, for example, only the torso of a reclining person because making the whole of a model with the head, hands, and feet, represents a sum of difficulties which can discourage.

What has been your greatest artistic success?

I am improving from model to model, so I will say that the greatest achievement is always the last piece of work!!

Sylvie Bourély’s work: https://www.artmajeur.com/fr/sylvie-bourely/artworks

Original answers (French): 

“J’ai réalisé qu’habiller les corps signifiait cacher leur beauté, leur vérité”

Sylvie Bourély, sculptrice Française, a débuté sa carrière professionnelle dans l’industrie de la mode. Depuis qu’elle est petite, elle aime dessiner des modèles et confectionner des tenues à la mode à porter. Un jour, après avoir vu les sculptures d’Auguste Rodin, tout a changé : elle s’est rendue compte que le corps féminin avait tant de beauté et de puissance à lui seul.

Sylvie est une sculptrice autodidacte, qui s’est mise à modeler des corps avec de l’argile dans des postures quelque fois étonnantes. Elle s’attache à respecter les proportions en mesurant chaque détails du corps humain avec beaucoup de patience, de rigueur et d’observation. Lorsque ses mains touchent l’argile, elle s’y connecte et crée avec son essence féminine. Une fois qu’elle a terminé une sculpture, elle s’anime. Les sculptures de Sylvie transmettent la beauté et une énergie très puissante.

Pouvez-vous nous parler de vos débuts et comment vous vous êtes intéressée à l’art?

J’ai toujours été intéressée par l’art parce que j’étais professeur de mode avant de devenir sculpteur. J’ai dessiné des figurines de mode depuis que je suis une petite fille, et en tant qu’adolescente, j’ai fait mes propres vêtements à partir de patrons (paterns) et de tissus parce que s’habiller à la mode était trop cher. J’ai admiré les collections d’Yves Saint Laurent, Christian Lacroix, Chantal Thomass, Jean Paul Gaultier…

Quelles expériences de vie ont influencé votre travail?

Un jour, j’ai réalisé qu’habiller les corps signifiait cacher leur beauté, leur vérité, et le jour où j’ai vu pour la première fois les sculptures de Rodin, j’ai été fascinée par le pouvoir qu’ils ont donné : le torse d’Adèle —que j’ai recréé trois fois—, La femme accroupie, la danaïde, la Toilette de Vénus…

je me suis mise alors, à modeler des corps de femmes il y a une quinzaine d’années en autodidacte et sans modèle en laissant libre mon imagination avant de réaliser la nécessité de respecter les proportions et les volumes musculaires.

Avez-vous un matériau préféré pour réaliser vos sculptures?

Je travaille essentiellement l’argile, grès blanc avec chamotte extra fine. Je viens de confier une des mes sculptures à un fondeur pour réaliser un premier bronze d’ici fin avril 2021.

Que pensez-vous de PoseSpace.com? Avez-vous un modèle préféré?

C’est un outil formidable qui permet, aux débutants comme aux confirmés de réaliser des œuvres en 2D mais surtout en 3D quand on ne dispose pas de modèles vivants. Bien que cela ne les remplace pas, il faut s’aider de livres sur l’anatomie pour éviter les distorsions, respecter les proportions et connaître le squelette et l’emplacement des muscles…

J’aimes tous les modèles que j’ai sélectionnés mais j’ai adoré Adhira et Théa dont j’ai réalisé plusieurs poses.

Pourquoi avez-vous choisi l’art figuratif?

Le corps humain, et notamment celui de la femme recèle un champs de possibilités tellement vaste que l’art figuratif ne sera jamais supplanter par l’art abstrait que j’aime également mais qui me touche moins. 

Quel artiste vous a inspiré?

Les sculpteurs de référence sont RODIN, Camille CLAUDEL, CARPEAUX, CORDIER, Aristide MAILLOL, et plus récemment les artistes contemporains tels que Paige BRADLEY, Yves PIRES, Philippe FARAUT, Luo Li RONG, Marie-Paule DEVILLE-CHABROLLE, Lorenzo QUEEN, JAGO…

Pouvez-vous nous parler du processus de fabrication de vos sculptures?

Je commence par extraire les vues de face, dos, côté gauche et droit et les mettre à la même échelle, ensuite je détermine un coefficient pour définir quelle sera la hauteur définitive de ma sculpture et enfin je mesure toutes les dimensions sur le corps et sur toutes les vues afin de respecter les proportions.

J’épingle les vues face à ma selle de travail et j’utilise l’ordi en parallèle pour visualiser les volumes.

Comme je travaille sans armatures, j’utilise des étais que je confectionne pour soutenir les parties en porte-à-faux et j’attends que la terre ait la bonne consistance pour la travailler plus finement. ( voir sur le site http//www.artmajeur.com/sylvie-bourely galerie 4, 5, 6 … étapes de réalisation ) 

Quels conseils donneriez-vous aux artistes novices intéressés par la sculpture?

Pour commencer, il serait intéressant de choisir un modèle dont on ne réalise qu’une partie de corps par exemple, uniquement le torse d’une personne allongée car réaliser la totalité d’un modèle avec la tête, les mains et les pieds, représente une somme de difficultés qui peut décourager…

Quelle a été votre plus grande réussite artistique?

Je m’améliore de modèle en modèle donc je dirai que la plus grande réussite est toujours la dernière œuvre réalisée !!!

Leave a comment

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.